Le programme nutritionnel personnalisé

La graisse abdominale – néfaste aussi pour les personnes minces ?

Personne n´aime la graisse corporelle, peu importe où elle se situe.  Toutefois, la graisse qui s´accumule à la hauteur de  l'abdomen est particulièrement malsaine. Ceci  vaut également pour les personnes minces ! Mais pourquoi est-ce le cas ?

Contrairement à la graisse sous-cutanée (graisse sous la peau) la graisse du ventre (graisse viscérale) est  métaboliquement active. La graisse sous-cutanée sert principalement à  l'isolation et au stockage d'énergie. Cependant, la graisse du ventre, qui est située entre les muscles et les organes abdominaux,  produit des hormones et diverses substances pro-inflammatoires.

 

Quelles sont les conséquences sur la santé ?

Ces substances peuvent favoriser le développement de « foie gras » (stéatose hépatique),  conduire à une pression artérielle élevée, et même affecter le comportement de la saturation nutritionnelle. Certaines de ces substances qui composent la graisse abdominale, semblent  impliquées dans la pathogenèse des maladies inflammatoires chroniques, telles que l'asthme. Des études ont observé une corrélation entre trop de graisse du ventre et un risque accru de cancer.

Les troubles du métabolisme des glucides se produisent plus fréquemment chez les patients avec beaucoup de graisse abdominale,  que chez les patients qui ont beaucoup de graisse corporelle, mais peu de graisse abdominale. Les personnes avec beaucoup de graisse abdominale, développent  plus facilement une résistance à l'insuline et ont donc un risque plus élevé de diabète sucré de type II.

 

Le risque est-il uniquement lié au  surpoids ?

Ce que beaucoup ignorent : cela ne concerne pas uniquement les personnes ayant un grand tour de taille ! Les individus appelés « Tofis » (thin outside, fat inside) paraissent minces, mais ont beaucoup de graisse abdominale dangereuse, entre les organes.

Donc, il se peut qu´une personne en excès de poids qui pratique du sport, vive plus sainement qu´une personne mince, qui ne fait pas de  sport. La répartition de la graisse est cruciale, que ce soit chez une personne obèse ou de poids normal. Une personne de "type pomme" stocke la graisse en particulier dans la section médiane. A graisse corporelle égale, une personne de « type pomme » a donc plus de graisse abdominale qu’une autre de « type poire ». La répartition de la graisse est toutefois une question de génétique, et ne peut pas être modifiée.

 

Comment puis-je me débarrasser de ma graisse abdominale ?

En premier lieu, la mauvaise nouvelle : brûler la graisse abdominale d´une façon ciblée est  pratiquement impossible. Bien que l'exercice physique  affecte positivement la combustion des graisses, des sportifs peuvent  quand même « transporter »  trop de graisse malsaine.

Les causes peuvent être :

La prédisposition génétique

  •  La consommation d'alcool
  •  Une nutrition défavorable (glucides)
  •  Un stress permanent

L'alcool inhibe la combustion des graisses et favorise son stockage. Pour réduire sa graisse abdominale, éviter l'alcool.

L'hormone insuline a le même effet. Consommer  beaucoup de glucides et faire des collations entre les repas, assurent un taux d'insuline élevé, de façon permanente. Quand le niveau d'insuline est élevé, le corps stocke les graisses, et ne peut pas en perdre.

Un autre facteur important dans le développement de la graisse abdominale est un stress constant. Le stress fait libérer du cortisol.  Le cortisol fait monter la glycémie (niveau de sucre dans le sang) pour  fournir au corps de l´énergie à court terme. Si cet effet est maintenu en permanence, il favorise les dépôts de graisse sur le ventre. Minimiser le stress est plutôt difficile pour la majorité d’entre nous – surtout pour ceux sont engagés dans des professions stressantes.

La recette contre la graisse abdominale est la suivante :

  • pratiquer régulièrement de l´exercice physique pour élaborer et maintenir la masse musculaire,
  • avoir une alimentation adaptée, constituée de  suffisamment de protéines et de légumes – c´est-à-dire, des aliments qui nécessitent peu d'insuline pour être métabolisés,
  • éviter l'alcool,
  • réduire le stress.

Important : les personnes minces doivent aussi prendre soin de leur santé !

Auteur : Nina Meyer
Traduction : Virginie Lafontaine
Crédit photo : fotolia